Tighawsawin d Awalen: Tasetta n Lryah

tasetta n Lryah
Tasetta n lryah ou idawen appelee aussi mam ucheliqen, arbre a souhaits, wishing tree. la veneration  de cet arbre  a l’instar de l’Afrique du Nord, existe aussi en Chine, au Japon et chez les Amerindiens. Dans les Aures ces arbres sont surtout localisees  sur les hautes montagnes et collines specialement dans les monts du Belezma. On les voient pres des sanctuaires de saints, grottes sacrees ou sources d’eau.L’arbre saint, protecteur,  source de vie et gardien des racines  a le pouvoir de combler les souhaits et desirs de ceux ou celles qui le visite. Le premier souhait concerne la fertilite( avoir des enfants), guerrir d’une maladie ou le retour de l’absent etc. A cet effet la personne concernee attache un bout de fil ou un morceau de tissu sur les branches de l’arbre tout en priant que son voeu sera exauce. Il existe une chanson chaouie dediee a cet arbre therapeutique qui dit:
Oh arbre a souhaits, a part toi, dis moi qui prendra soin de moi . Quand je te vois je guerrie…

Tighawsawin d Awalen: (A)yur

Ayur

Ayur, yur lune  taziri claire de lune. la signification du mot yur semble signifier celui bouge ou voyage si on fait un parallele avec   Khonsu le dieu lune  dans l’ancienne Egypte dont le nom veut dire aussi  celui qui voyage dans le ciel. Herodote le geographe Grec racontait que les Lybiens adoraient  la lune. Des inscriptions antiques prouvent aussi l’existence du dieu  Ieru chez les Amazighs ( G. Camps). Chez les Chawis la lune, sa lumiere et ses serviteurs les etoiles sont tres importants dans leur croyances, traditions et supertitions. La lune et sa lumiere protegent contre  dangers et  maladies.Elle aide a repousser les cheveux si ceux ci sont exposes a  la pleine ou nouvelle lune. Aussi, on peut Se debarasser des infections de la peau comme les boutons. A cet effet on prends 7 petites branchettes de bois ou allumettes qu’on presse chacune sur la region affectee ces dernieres alors sont jetees en direction de la lune en disant: ay a yur ekkes laz inu, uchay lkhir n nek! Chez les anciens Chawis a existe la supertition que les sorcieres(timkurarin) peuvent descendre la lune dans une tarbut(plat en bois servant a rouler le seksu).Cette legende existait aussi chez les Amazighs de Siwa(Egypte).A cet effet, une fois la lune descendue la sorciere aura tout les pouvoirs pour changer les vies positivement ou negativement des personnes autour d’elle ou celles de ses clients en utilisant l’aberbuch energise par la pleine lune .

Tighawsawin d Awalen: Aldun

Aldun





Aldun(plomb,lead,rssas), taldunt: balle est un metal connu depuis la proto-histoire dans le pays chawi vu les restes d’anciennes carrieres d’extraction. En effet des crampons  de ce metal ont ete utilises industriellement en Massylie dans la construction d’Imadghassen pour supporter sa structure.L’aldun  etait aussi utilise dans les horloges de moulins a eau anciens , comme capteur locateur de nappes d’eau et comme munitions avec l’arrivee d’Otomans Dans le pays.
L' aldun  comme la tisent est utilise dans la medecine, la magie et la clairevoyance, dans une séance appellee :Akhfif.
Le but de la séance de l’akhfif est de guerrir et d’eloigner le mauvais sort et  le mauvais oeil qui ont cause le mal a une personne en lui offrant un pronostic et un remede.
La consultation commence par l’utilisation d’une louche metallique(aghenja) pour faire fondre l’aldun au dessus d’un feu . Une fois fondu le liquide est verse dans un pilon rempli d’eau et pose  devant le/la patient(e) debout. Une fois le metal refroidi, on commence la  lecture en analysant la  nouvelle forme du metal avec ses figures amorphes, pointes, couleur etc.  qui donneront les resultats d’une bonne ou mauvaise augure. Pour finir le patient se frotte le visage avec un peu d’eau du pilon et le reste est verse sur le seuil  de la porte  de la maison.


Aldun2