Dheg Iblogen: Queen Dihya insulted/Reine Dihya Insultée

L’insulte vient sous forme d’un buste ou plus precisement une tete decapitée en bronze sortie directement du studio Bendib de Los Angeles CA. Ce bronze montre une femme , lugubre aux yeux enfoncées dans la tete au coté duquel gissent des mains coupées processantes. Cette Dihya que l'artiste nomme par son sobriquet n’est ni nord africaine , ni mediterranéene. C'est triste que monsieur Bendib un extremiste arabo-baathiste demonise une femme ancetre qui represente beaucoup pour ses descendants. Pourtant, ce dernier a devant lui beaucoup de choix pour s’inspirer positivement du caractere qu’il veut créer. Les exemples et modeles ne sont pas en penurie: comme par exemple la description physique de Dihya par L’historien El Maliki, portraits d’artistes, anciens et contemporains, la statue de Baghai etc. l’ inspiration de khalil Bendib vient en fait des films: “Adams’Family” ou recemment de " Corpse Bride".Donc c’est toujours la meme chose. Le vieux stéreotype envelopé dans un nouveau emballage. A t il fait autant avec la statue d’Alex Odeh? assuremment non! Tout ça n’est pas surprenant, lorsque ça vient d’un individu qui a honte de ses origines algeriennes et choisi de se refugier dans les mélanges…grandit au Maroc et en Algerie… dira- il dans sa biographie postée sur son website. La meilleure place pour ce bronze de la honte, c’est de retourner å la fonderie!!
Prenez une dose de Peptobismol avant de cliquez ici
L'ecrivain Auressien M. Nedjahi a un excellent article concernant les stéreotypes et la falsification de l'histoire de cette remarquable femme ici.
la seule façon de restaurer sa memoire c'est de la glorifier en retablissant la verité ce qui est déja entrain de se faire par de différent intervenants.













K.Bendib : l'artiste honteux
Enregistrer un commentaire