Nacer Guidjiba: un docteur en tamazight chawi


Premier doctorat soutenu par un Chawi

-->
L'événement mérite d'être signalé. Il s'est déroulé dimanche dernier au cours de l'après-midi au niveau de l'auditorium de l'université Mouloud-Mammeri deTizi-Ouzou.Il s'agit d'une soutenance de doctorat mais cette fois-ci, quelque peu exceptionnelle. Depuis l'ouverture du département de langue et culture amazighes en 1991 à l'université Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou, c'est la première fois qu'une thèse de doctorat est l''oeuvre d'un chercheur de la région des Aurès. Tous les chercheurs universitaires ayant eu à réaliser des thèses de doctorat dans le cadre du département de langue et culture amazighes sont originaires de Kabylie. Cette fois-ci, il a été question donc d'un pas important franchi dans le domaine de la recherche sur le patrimoine berbère d'Algérie. L'auteur de la thèse est un enseignant universitaire, Abdennacer Guidjiba. Ce dernier, sur plus de 700 pages, s'est évertué à développer le thème de la situation socio-linguistique du massif central de l'Aurès. Et pour cette grande première à Tizi-Ouzou, Abdennacer Guidjiba a eu droit à un jury de choix. Le président de jury n'est autre que l'éminent professeur à l'université d'Aix En Provence, Salem Chaker, qui fut un élève de Mouloud Mammeri. Dans les rangs du jury, on pouvait aussi distinguer l'écrivain Mohand Akli Hadaddou et les universitaires Malika Ahmed Zaid et Moussa Imarazene. Le public présent dans la salle a suivi avec beaucoup d'attention l'exposé de Abdennacer Guidjiba ainsi que les commentaires précieux et enrichissants des membres du jury. Ce dernier n'a d'ailleurs pas manqué de féliciter l'universitaire chaoui en lui attribuant la mention très honorable.

Source: lemidi-dz.com 
Felicitations Mas Guidjiba!!!

Enregistrer un commentaire